Tubercule génital, bourgeon génital : comment découvrir le sexe de bébé ?

Santé de bébéTubercule génital, bourgeon génital : comment découvrir le sexe de bébé ?

Il existe des parents qui souhaitent garder la surprise du sexe de leur bébé jusqu’à sa naissance. D’autres, pour leur part, veulent le découvrir avant l’accouchement. Certains peuvent d’ailleurs être tellement impatients qu’ils cherchent à le connaître dès l’échographie du premier trimestre. Si vous en faites partie, vous aimerez sans aucun doute apprendre à décrypter cette dernière. 

Comment décrypter l’échographie du premier trimestre ?

L’échographie du premier trimestre figure parmi les 3 examens qu’une femme enceinte doit obligatoirement passer au cours de sa grossesse. Elle est réalisée entre la 11ème et la 13ème semaine d’aménorrhée (SA). Cette écho permet de :

  • Confirmer la grossesse au cas où la mère n’aurait pas effectué une échographie de datation auparavant ;
  • Déterminer le type de grossesse (simple ou multiple) ;
  • Estimer l’âge gestationnel et dater la grossesse en mesurant la longueur de l’embryon ;
  • S’assurer de la bonne vitalité du bébé ;
  • Mesurer la largeur de la nuque (clarté nucale) pour évaluer le risque d’anomalie chromosomique.

Le sexe de bébé ne fait pas partie des informations révélées par l’échographie du premier trimestre. Néanmoins, il peut être possible de le découvrir en analysant de près les images. Il faut savoir qu’un garçon comme une fille a un tubercule appelé bourgeon génital entre ses jambes au cours des premières semaines de grossesse. C’est cet élément, qui se transforme par la suite en pénis ou en clitoris, qui est examiné pour déterminer le sexe de bébé au cours de l’échographie du premier trimestre.

Méthode du tubercule génital pour connaître le sexe

Il est possible de recourir à la méthode du tubercule génital à partir d’environ 12 SA. Elle consiste à identifier le sexe de bébé en se basant sur l’inclinaison du bourgeon. Selon cette méthode, le bébé est :

  • Un garçon si le bourgeon forme un angle de plus de 30° avec sa colonne vertébrale ;
  • Une fille si le bourgeon forme un angle de moins de 30° avec son dos ou est parallèle à ce dernier.

Peut-on se fier à la méthode du bourgeon génital pour prédire le sexe de bébé ?

Une étude britannique indique que la méthode du bourgeon génital pour prédire le sexe de bébé est fiable à 93 %. Plusieurs conditions doivent toutefois être réunies pour fournir une estimation la plus exacte possible :

  • La mère doit être enceinte d’au moins 12 SA ;
  • Le bébé doit se présenter dans une position qui permet de bien visualiser le tubercule génital (de profil, sur le dos et avec les jambes relevées de préférence) ;
  • L’échographie doit être réalisée avec du matériel performant afin d’offrir une bonne qualité d’image.

En d’autres termes, il existe une certaine marge d’erreur. C’est en raison de cette dernière que les gynécologues-obstétriciens se sont accordés sur le fait de ne pas dévoiler le sexe de leur bébé aux parents lors de l’échographie du premier trimestre. Dès l’annonce de cette information, ceux-ci sont en effet susceptibles de construire une image de leur futur enfant. Si l’échographiste s’est trompé, il peut y avoir un sérieux impact sur le plan psychique. Au cas où vous souhaiteriez à tout prix connaître le sexe de votre bébé, vous pouvez scruter les clichés de l’échographie une fois chez vous et utiliser la méthode du tubercule génital.

L’importance de l’échographie du deuxième trimestre

L’échographie du deuxième trimestre est le second examen obligatoire pour une femme enceinte. Elle a lieu entre la 20ème et la 22ème semaine d’aménorrhée. Elle est aussi appelée échographie morphologique. En effet, elle consiste à examiner en détail les organes du fœtus afin de détecter d’éventuelles malformations. Elle permet aussi de vérifier que sa croissance est normale et que le placenta ainsi que le liquide amniotique ne présentent aucune anomalie.

En outre, c’est au cours de l’échographie du deuxième trimestre qu’il est possible de déterminer avec plus de précision si bébé est un garçon ou une fille. En effet, ses organes génitaux ont pu se former entre-temps. Comme lors de l’échographie du premier trimestre cependant, il faut que le fœtus soit positionné de manière à rendre son sexe bien visible. Autrement dit, un petit risque d’erreur subsiste lors de l’écho du second trimestre.

Source : https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03618114/document