Quand faut-il inscrire son enfant à la crèche ?

Petite enfanceQuand faut-il inscrire son enfant à la crèche ?

En raison de sa praticité, la crèche est plébiscitée par les parents en quête d’une solution de garde pour leurs enfants. Cependant, les places disponibles ne couvrent généralement pas la demande. Il est de ce fait primordial de déterminer le meilleur moment pour inscrire son enfant à la crèche pour augmenter ses chances d’y être admis.

Quand demander une place en crèche ?

Il ne faut pas attendre qu’il ait atteint l’âge pour faire garder bébé dans une crèche pour l’y inscrire. Au contraire, la démarche doit être effectuée le plus tôt possible. En effet, les places en crèche sont très demandées. En vous y prenant à l’avance, vous optimiserez les chances de faire accepter votre enfant. De cette manière, vous ne risquez pas non plus d’être prise au dépourvu lorsque votre congé de maternité prendra fin.

Généralement, l’inscription est conseillée dès le 6ème mois de grossesse. Dans les grandes villes, elle peut parfois être réalisée encore plus tôt étant donné que les places en crèche y sont particulièrement rares.

Attention : inscription n’est pas admission

Il est important de préciser que l’inscription est une démarche incontournable si vous souhaitez obtenir une place en crèche pour votre enfant. Toutefois, elle ne signifie pas qu’il sera forcément admis. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de réitérer l’inscription tous les 6 mois si votre demande a été refusée.

N’oubliez pas non plus de confirmer auprès de la crèche choisie votre requête à la naissance de votre bébé. Elle aura ainsi plus de chances d’aboutir.

Source : Shutterstock – Par Shestakoff

Quels sont les différents types de crèches ?

Vous préférez faire garder votre enfant à la crèche plutôt que de trouver une nounou ? Il vous sera alors utile de connaître les différents types d’établissements vers lesquels vous pouvez vous tourner. Il est notamment possible de s’adresser à des crèches collectives. Ces structures qui comportent une équipe diplômée de la petite enfance accueillent des enfants en collectivité au sein même de leurs locaux. Leur gestion peut incomber à une commune, à une association ou encore à une entreprise. Les crèches collectives peuvent ainsi être divisées en plusieurs catégories :

  • Les crèches municipales. Ces établissements gérés par un conseil municipal accueillent en moyenne 40 enfants. Leurs horaires d’ouverture vont généralement de 7h à 18h ;
  • Les crèches associatives. Gérées par des associations, ces structures ont été créées dans le but de pallier le manque de places dans les crèches municipales ;
  • Les crèches privées. Aussi appelées crèches d’entreprise, ces structures sont destinées à la garde des enfants des salariés d’une entreprise. Elles fonctionnent comme les crèches municipales, mais sont en revanche régies par un gestionnaire privé. Les employeurs participent généralement au financement des places en crèches d’entreprise ;
  • Les micro-crèches. Ces établissements ne peuvent pas accueillir plus de 10 enfants. Ils sont généralement gérés par un professionnel titulaire d’un diplôme en petite enfance ;
  • Les crèches multi-accueil. Il s’agit de structures qui reçoivent au minimum 11 enfants et qui proposent d’autres modes de garde à part l’accueil régulier (accueil occasionnel et accueil d’urgence notamment). Les crèches multi-accueil sont obligatoirement dirigées par une infirmière puéricultrice ou par un éducateur de jeunes enfants.

Les crèches familiales constituent un autre choix. Cette solution consiste à accueillir des enfants de 2 mois et demi à 3 ans au domicile d’assistantes maternelles agréées. Ces dernières ne peuvent pas s’occuper de plus de 4 enfants simultanément. Une à deux fois par semaine, elles les emmènent dans les locaux de la crèche familiale pour les habituer à la vie en collectivité. Ce mode de garde se situe donc à mi-chemin entre la crèche collective et l’assistante maternelle.

En outre, il existe ce qu’on appelle des crèches parentales. Ces établissements ont été créés par des parents et sont gérés par ces derniers. Ils peuvent recevoir une vingtaine d’enfants en moyenne. Ils font régulièrement l’objet d’un contrôle de la PMI (Protection maternelle et infantile) qui s’assure que les enfants sont accueillis dans des conditions optimales.

Où faire sa demande de place en crèche ?

La demande d’inscription ne s’effectue pas auprès de la même entité selon le type de crèche dans lequel vous souhaitez faire garder votre enfant. Dans le cas des crèches municipales ou familiales, elle doit être réalisée à la mairie. Pour obtenir une place dans une crèche associative, vous devrez vous adresser au responsable de l’établissement ou au responsable de l’association.

Si vous voulez inscrire votre enfant dans une crèche d’entreprise, il faudra vous informer auprès de votre employeur. Ce dernier peut vous permettre d’obtenir une place en crèche privée facturée au même tarif que celui appliqué dans une crèche municipale.

A lire aussi :