Sophie la girafe dangereuse : info ou intox ?

Éveil et communicationSophie la girafe dangereuse : info ou intox ?

Le jouet Sophie la girafe, cela vous parle ? N’en soyez pas étonné, puisque le bébé girafe, qui répond au doux nom de Sophie, existe depuis des décennies. Facilement reconnaissable et adulé par les bébés, ce petit jouet en caoutchouc est acheté ou offert, à la naissance d’un enfant.

Les attraits de Sophie la girafe, sont toujours les mêmes depuis des années : bébé la mordille et elle fait un bruit amusant. Cependant, elle s’est retrouvée, malgré elle, au cœur des débats. Des interrogations tentaient à dire, que Sophie la girafe pouvait représenter un risque, pour nos chers bambins.

Des questionnements, qui ont été levés par le fabricant en personne et par les organismes de santé. Petit retour en arrière, pour comprendre d’où la rumeur a pris racine.

Sophie la girafe, au centre d’une polémique

Le jouet Sophie la girafe est vendu depuis très longtemps, pour que bébé puisse le mâchouiller et soulager ses gencives. Le bébé girafe agit en véritable allié, et il est souvent amené dans le berceau ou dans le bain. La propagation des débats a commencé, lorsque des familles ont signalé l’apparition de moisissures, à l’intérieur de la petite girafe.

Comment en sont-ils arrivés à ouvrir Sophie la girafe ? Sûrement en voulant la nettoyer et en apercevant les prémices de moisissures en surface. Quoi qu’il en soit, comme toute alerte sur un produit destiné à bébé, les organismes de santé et les associations de consommateurs, ont demandé des comptes au fabricant.

Pour la petite histoire, Sophie la girafe est fabriquée depuis les années 60 par VULLI, qui se trouve en Haute-Savoie. Fort de son expérience et de la pérennité de son produit, la société a procédé à des analyses, tentant à prouver que Sophie la girafe et danger, ne vont pas de pair.

Les résultats, comme décris sur ce site, ont démontré l’absence de danger et de toxines sur le jouet Sophie la girafe. L’explication première, pour les traces de moisissures, est certainement la conséquence des allers-retours fréquents dans l’eau (pour accompagner bébé dans son bain, dans la piscine ou tout simplement lors du nettoyage du jouet).

Aucun degré de toxicité n’a été détecté, par les laboratoires et les organismes, comme l’Agence nationale de la sécurité sanitaire. Un bilan, plus en détail, a montré des traces de nitrosamines, qui ont à nouveau enclenché le doute dans les esprits. Le fabricant a encore une fois joué la transparence et les analyses, plus poussées, ont infirmé toute trace de danger. Elles ont également prouvé le respect des normes, imposées par l’union européenne.

Comment utiliser Sophie la girafe en toute sécurité ?

Comme tous les jouets, Sophie la girafe n’échappe pas à certaines recommandations de base. Pour bien comprendre, détaillons ensemble ce petit bébé girafe.

Le jouet Sophie la girafe est fabriqué dans le respect de la santé de bébé (faites-vous un avis ici). Il est conçu en caoutchouc naturel et sa texture est douce. Le côté tout mignon de Sophie, lui vient de ses tâches, réalisées avec une peinture spéciale alimentaire. Donc aucun danger pour bébé, de le porter à sa bouche, pour le mordiller.

L’autre astuce du fabricant, est d’avoir pensé à intégrer un système, où l’on presse sur le ventre de Sophie la girafe, pour émettre un bruit de sifflement. Pour cela, il a fallu percer un minuscule trou sur le haut de la tête de la girafe. On peut expliquer l’apparition de moisissures intérieures, si le jouet Sophie la girafe, se retrouve dans l’eau et n’est pas bien séché par la suite. Rappelons, qu’à la base, le bébé girafe n’est pas destiné du tout, à aller dans l’eau.

A lire aussi :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here