Vitamine D pour bébé : ce qu’il faut savoir

Santé de bébé Maladies infantiles Vitamine D pour bébé : ce qu'il faut savoir

La vitamine D est une vitamine importante pour l’organisme : sa fonction principale est d’apporter du calcium et du phosphore au corps, ce qui permet la solidité et la bonne santé du squelette au cours du processus de minéralisation osseuse. Pas étonnant que la vitamine D soit cruciale pour bébé aux os encore fragiles ! En 2017, la mort d’un nourrisson a conduit à l’interdiction de l’Uvestérol D, un médicament prescrit pour éviter les carences en vitamine D ; depuis, certains parents craignent de donner cette vitamine à leur enfant. Mais la vitamine D pour bébé est indispensable ! On vous dit tout ce qu’il faut savoir sur la vitamine d pour bébé. 

Quel est le rôle de la vitamine D ?

Quel est le rôle de la vitamine D ?
Image par PublicDomainPictures de Pixabay 

La vitamine D est importante pour le corps, à tous les âges de la vie. Sachez que l’on absorbe normalement de la vitamine D par l’alimentation (elle est présente dans des aliments d’origine animale comme les poissons, les œufs et le lait et dans des aliments d’origine végétale comme les champignons ou le chocolat noir, qui en contiennent une moindre quantité). Elle est également synthétisée naturellement par l’organisme, au niveau de la peau, sous l’effet des rayons UV (lorsque l’on est exposé au soleil). Cette vitamine permet de fixer le calcium et le phosphore dans le corps. 

Le rôle principal de la vitamine D se joue au niveau des os : elle aide à la minéralisation des os, donc à la solidité du squelette. Depuis le 19 siècle, on sait que la vitamine D est importante dans la lutte contre le rachitisme, une maladie infantile liée au déficit de calcium, de phosphore (et de vitamine D), qui provoque de graves malformations du squelette, un retard de croissance et une faiblesse musculaire. C’est pour sa teneur en vitamine D qu’on dit aux enfants de boire du lait pour ne pas manquer de calcium ! Chez les adultes, et notamment les personnes âgées, elle est vitale pour éviter la fragilisation des os (donc les chutes et les factures). 

La vitamine D est également importante pour le bon fonctionnement des muscles. Les carences en vitamine D semblent associées à un risque plus important de déclin intellectuel chez les personnes âgées, de cancer du sein, de la prostate ou du tube digestif ou encore de maladies cardiovasculaires. 

Un bébé a donc particulièrement besoin de vitamine D : c’est dans la petite enfance qu’il y a le plus besoin de fortifier le squelette et les muscles, et le risque maximal de carence (le rachitisme en étant la conséquence extrême, mais il est devenu extrêmement rare parce que les maternités donnent de la vitamine D dès la naissance et qu’il est conseillé à tout bébé de prendre un supplément de vitamine D). Le lait maternel contient naturellement de la vitamine D, et le lait spécial biberon est aussi source de calcium (car enrichi en vitamine D). Cependant : 

  • La maman qui allaite peut manquer de vitamine D.
  • La maman peut avoir eu une carence en vitamine D pendant la grossesse.
  • Le bébé avoir un petit appétit et consommer moins d’un litre de lait artificiel par jour et ne pas atteindre la quantité de vitamine D nécessaire à son organisme.
  • Les peaux foncées, pigmentées synthétisent moins bien la vitamine D.
  • Un nourrisson qui habite dans une région peu ensoleillée va plus facilement manquer de la vitamine. Attention : pas question d’exposer directement et longuement son nourrisson au soleil pour pallier ce manque ! Le soleil est violent pour la peau fragile des bébés.

En réalité, il faut quasiment toujours donner à bébé un supplément de vitamine D, parce que la dose qu’il absorbe est insuffisante, qu’il synthétise peu la vitamine et qu’il peut donc avoir une carence. La vitamine D est très différente de la vitamine K pour bébé, qui ne doit pas être donnée quotidiennement. Si, avant ou après l’accouchement, personne ne vous a indiqué quelle dose de vitamine D donner à votre enfant, à quelle fréquence et de quelle manière, parlez-en avec un pédiatre ou un médecin. Ils savent quelle dose administrer aux nourrissons, en fonction de leurs caractéristiques particulières. Voici cependant nos conseils. 

Quand donner vitamine D bébé : matin ou soir ?

Quand donner vitamine D bébé : matin ou soir ?
Image par tookapic de Pixabay 

Comme pour tout médicament, il faut respecter la posologie des médicaments à base de vitamine D – en particulier quand ils sont administrés aux bébés. Le risque de surdosage est très faible, mais il faut veiller à donner un traitement adapté à bébé : il en existe pour les adultes (et notamment pour Maman pendant la grossesse), mais ils seront trop concentrés pour votre nourrisson. 

Une autre question à élucider est celle du moment auquel donner sa vitamine à bébé. Plutôt le matin ? Plutôt le soir ? Plutôt au milieu du repas de bébé ? Sachez que la prise de la vitamine D par bébé peut se faire à n’importe quel moment de la journée, matin ou soir, avant ou après les repas. En général, pour les bébés, la prise se fait par gouttes une fois dans la journée : il faut respecter la posologie (le nombre de gouttes). Vous êtes libre de donner à votre enfant sa dose de vitamine D quand bon vous semble, mais donnez-lui toujours au même moment de la journée. N’hésitez pas à demander conseils à votre pédiatre si votre enfant rechigne à prendre son médicament, et veillez à bien administrer ce supplément pour éviter toute fausse route.

Comment donner les gouttes ZymaD ?

Comment donner les gouttes ZymaD ?
Source : Natalya Lys / Shutterstock.com

Il est très important de savoir comment donner les gouttes de vitamine D à son bébé. Le ZymaD est l’un des suppléments de vitamine D les plus courants : solution buvable, il se donne aux bébés sous forme de gouttes. Pour un prématuré ou un bébé rgo, il vaudra mieux le mélanger à un petit peu de lait. Pour les bébés allaités, comme pour les autres nourrissons qui prennent le biberon, il n’est pas vraiment conseillé de mélanger les gouttes de ZymaD au biberon, car le médicament ne doit pas être mis au contact d’un aliment trop chaud et peut se déposer sur les parois… et ainsi ne pas être avalé. 

Comme un jeune bébé n’est pas à même d’avaler le contenu d’une petite cuillère (technique utilisée pour des enfants un peu plus âgés), on donne plutôt le médicament de type ZymaD grâce à une pipette. C’est ici qu’il faut faire attention à la fausse route. Voici nos conseils : 

  • Mettez la pipette dans la bouche de bébé, contre la joue, et laissez bébé téter en appuyant très doucement sur la pipette.
  • Si le nourrisson n’a pas le réflexe d’avaler, vous pouvez souffler doucement sur le visage du nourrisson qui déglutira par réflexe.
  • Prenez votre temps : l’important, c’est que bébé prenne sa vitamine D, pas qu’il l’avale rapidement.
  • Il faut impérativement donner ce supplément en position semi-assise (jamais allongée) et ne pas coucher bébé tout de suite après.
  • On le répète une dernière fois : respectez bien la posologie et demandez à un pédiatre ou à un pharmacien en cas de doute. Personne ne pourra vous reprocher de vouloir appliquer les bons gestes avec votre nourrisson !

A lire aussi :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here