Sommeil de bébé : la méthode des 15 secondes

Santé de bébéLe sommeil de bébéSommeil de bébé : la méthode des 15 secondes

Qui dort dîne ou qui dîne dort : un mythe que les parents connaissent bien. Votre bébé a bien mangé, il semble avoir digéré, il est apaisé et propre, mais il ne dort pas. De nombreux experts et pédiatres ont mis au point des techniques pour aider bébé à dormir. Parmi ces techniques : la méthode des 15 secondes. On débriefe tout ça ensemble : comment fonctionne cette méthode ? Est-elle efficace ? Pourquoi est-elle controversée ?

Aider bébé à faire ses nuits avec la technique des 15 secondes

La méthode des 15 secondes est similaire à la méthode des 5/10/15 pour les enfants. L’objectif est d’apprendre au bébé à s’endormir de façon autonome. Cette technique est d’ailleurs controversée, mais nous y reviendrons plus tard. Pour suivre cette méthode de chrono-dodo, voici les étapes à connaitre :

  1. Faire le rituel du coucher. Votre enfant doit être allongé dans son lit.
  2. Dès qu’il se met à pleurer, attendez 15 secondes avant de le prendre dans vos bras. Une fois qu’il est consolé et apaisé, vous pouvez le coucher à nouveau.
  3. S’il se remet à pleurer, attendez 30 secondes pour lui faire un câlin et le calmer.
  4. Répétez ce schéma en ajoutant 15 secondes à chaque fois que votre bébé pleure.

Si vous le souhaitez, vous pouvez fonctionner par palier. Par exemple, vous pouvez rester sur un créneau de 15 secondes deux à trois fois, puis passer sur 30 secondes, etc.

Cette méthode est considérée comme une méthode d’apprentissage du sommeil autonome. Ainsi, pour offrir un cadre à son bébé et être cohérent, il convient de l’appliquer avant le coucher du soir et avant la sieste, ainsi que lors des réveils nocturnes. En outre, vous devez savoir repérer les signes de sommeil de votre enfant et le mettre au lit dès qu’il exprime sa fatigue. La chambre doit être silencieuse et obscure et en cas de réveil nocturne, vous devez attendre quelques minutes avant d’intervenir.

Un objet de transition en coup de pouce

C’est Brigitte Langevin, conférencière spécialisée dans le sommeil des enfants qui a inventé la méthode des 15 secondes. Elle explique que pour aider les parents et l’enfant, le doudou est un allié précieux. Il symbolise le lien entre la mère et l’enfant. Un enfant sur deux a d’ailleurs un doudou et c’est aux alentours des 8 mois que le bébé choisit son élu. Il fait parfois un choix étonnant et quelque peu déroutant. Le doudou est choisi par l’enfant et concrètement, il n’est pas utile d’essayer de l’influencer dans son choix.

Quant à la tétine, elle répond au besoin physiologique du bébé : celui de téter. Néanmoins, on connait un inconvénient à la tétine. Une fois que votre bébé s’endort, il cesse de téter et la tétine tombe. Cela provoque alors des micro réveils. Lorsqu’il grandit, votre bébé peut même s’agacer, car il n’arrive pas à trouver sa tétine dans l’obscurité. L’alternative est de sucer le pouce. En effet, il est toujours trouvable et ne risque pas de tomber ! En revanche, il déforme le palais… Enfin, certains enfants tètent… leur doudou ! Étrange solution, mais parfois efficace.

L’apprentissage de l’endormissement autonome, c’est un peu comme un marathon. Il faut rester constant, cohérent, patient et votre bébé doit réussir à se rassurer sans votre présence. Le doudou est donc votre meilleur allié et la tétine peut être un faux ami. Attention également aux phases de régression du sommeil qui interviennent régulièrement et qui peuvent vous pousser à penser que la méthode n’est pas acquise : c’est une période tout à fait normal où bébé a besoin d’être davantage rassuré, alors doudou ou les bras, ne vous découragez pas !

Les erreurs à éviter avec l’endormissement autonome

L’endormissement autonome est une affaire de patience. La méthode de 15 secondes comprend un protocole, mais aussi certaines instructions à suivre. Dans un premier temps, on peut dire que la première erreur que certains parents, c’est de lâcher l’affaire trop tôt ou de manquer de régularité. Comme nous l’avons dit ci-dessus, c’est une technique à appliquer à chaque fois que vous couchez votre enfant, que ce soit pour la nuit ou lors de la sieste de bébé. En outre, la méthode des 15 secondes doit être réalisée par les deux parents. Si votre conjoint change de rituel lors, lorsque c’est lui qui couche l’enfant, tous les bénéfices seront perdus et vos efforts seront vains.

Source : Shutterstock – Par Iren_Geo

La seconde erreur qu’on peut faire lorsqu’on part sur l’initiative de l’endormissement autonome, c’est de coucher son enfant alors qu’il n’a pas sommeil. Dans ce cas, vous allez vous agacer et vous décourager, puisque votre bébé ne dormira pas de sitôt. La base de la technique des 15 secondes est donc d’apprendre à repérer les signes de sommeil chez votre bébé.

Pourquoi cette technique est-elle controversée ?

Bien que la méthode de 15 secondes soit plus progressive est plus douce que la technique 5/10/15, elle reste controversée par certains professionnels de santé et par les parents. En effet, laisser pleurer un bébé serait une erreur. Tout est une question de point de vue.

Concernant l’éducation et la santé des enfants, les avis sont toujours divergents, peu importe le sujet. La méthode et 15 secondes est donc controversée, puisqu’on va faire un forcing pour apprendre à bébé à dormir seul. Honnêtement, il n’y a pas de manuel pour être parents. Chaque enfant est différent et il y aura des périodes avec un sommeil plus ou moins régulier et calme. Ainsi, le seul conseil qu’on peut vous donner, c’est de suivre votre instinct. Quelle méthode qui fonctionne pour un enfant ne fonctionnera pas pour l’autre. D’ailleurs, en tant que parent, on peut refuser d’appliquer certaines techniques, car elles ne nous conviennent pas.

La clé pour aider votre enfant, c’est la patience et la bienveillance. Peu importe la méthode employée, n’oubliez pas que vous avez porté votre bébé pendant 9 mois et qu’il a besoin de votre présence pour être rassuré.

A lire aussi :