Quel est le rôle du fer pendant la grossesse ?

Grossesse et MamanQuel est le rôle du fer pendant la grossesse ?

La grossesse est une étape clé de la vie, mais ne représente pas uniquement des changements physiques. L’organisme de la femme enceinte se retrouve lui aussi bouleversé par les modifications hormonales et la présence de ce nouveau petit être.

Les besoins caloriques, mais également minéraux, sont augmentés, dont les besoins de fer du corps. Sauf que contrairement à d’autres éléments, le fer ne peut être fabriqué par la femme enceinte. Voilà pourquoi au cours d’une grossesse, les anémies sont fréquentes, et que nombre de médecins conseillent à leurs patientes de consommer des compléments en fer.

Pourquoi le fer est-il important durant la grossesse ?

Le sang, riche en globules rouges qui lui donnent sa couleur, est chargé de capter et transporter l’oxygène à travers tout l’organisme. Pour cela, le fer a un rôle essentiel. C’est lui qui favorise l’assimilation de l’oxygène par les globules rouges et les cellules du corps humain.

Durant la grossesse, le corps humain a besoin de plus d’énergie, mais également de plus d’oxygène pour fonctionner correctement. Alors que la population adulte moyenne a besoin de 13 mg/j de fer au quotidien, une femme enceinte en nécessite 16 mg/j. Ce besoin augmenté n’est pas toujours suivi par l’alimentation et cela peut créer des carences, appelées anémies et pouvant nuire au bon développement du bébé.

Il est possible de faire appel aux compléments alimentaires afin de se supplémenter en fer. Pour cela, mieux vaut choisir une formule peu dosée en fer, mais permettant de faciliter son absorption, plutôt qu’une formule trop riche et moins bien tolérée digestivement.

Pourquoi le fer est-il important durant la grossesse ?
Source : shutterstock.com

Quel est son rôle ?

Le fer est un oligoélément essentiel au bon fonctionnement des globules rouges. Il permet d’assurer l’oxygénation de tout le corps et principalement des organes vitaux.

Le fer permet également d’assurer la bonne oxygénation du fœtus via le placenta. Un manque de fer durant le développement de l’enfant peut mener à une naissance prématurée ou une hypotrophie – enfant de petite taille –. Pour toutes ces raisons, aussi bien pour la santé de la mère enceinte que pour celle du bébé à naître, il est important de maintenir un apport en fer équilibré, de façon à couvrir tous les besoins des 9 mois de grossesse.

Comment éviter une carence ?

Il est important de comprendre que le corps humain ne peut pas fabriquer de fer à lui tout seul. Il repose uniquement sur les apports en fer induits par l’alimentation quotidienne.

Pour cette raison, une mauvaise alimentation ou une méconnaissance des vitamines et éléments nécessaires durant une grossesse entraîne une anémie chez près de 20% des femmes enceintes.

Adopter une alimentation riche en fer

L’alimentation est le seul apport en fer de l’organisme. Il est donc important de faire attention à son alimentation durant sa grossesse et de veiller à absorber du fer chaque jour.

Il est également important de distinguer le fer contenu dans les aliments d’origine animale dit fer « héminique » qui est mieux absorbé que le fer « non-héminique » contenu dans les légumes et les fruits. Il faut également oublier les idées reçues : non, les épinards ne sont pas les légumes qui contiennent le plus de fer ! Certes, ils possèdent une concentration de fer supérieure à d’autres aliments, mais les légumineuses comme les lentilles sont bien plus riches en fer que les épinards.

Adopter une alimentation riche en fer
Source : shutterstock.com

Les plus grandes sources de fer pour 100 grammes sont :

  • Les abats : rognons, boudin et cœur sont parmi les meilleurs aliments pour faire le plein en fer. Il faut cependant éviter le foie durant une grossesse à cause des fortes concentrations en vitamines A.
  • Les viandes rouges et volailles : toutes les viandes rouges sont riches en fer, de même que le poulet ou la dinde.
  • Les poissons et fruits de mer
  • Les légumineuses : possédant de fortes sources de fer, les légumineuses comme les haricots ou les lentilles sont des aliments nécessaires à la grossesse.
  • Les légumes verts : comme les épinards, mais aussi les orties ou les petits pois
  • Les oléagineuses : ce groupe englobe les amandes, noix, noisettes ou encore le sésame !

Penser à la vitamine C

Lors de l’ingestion d’un aliment riche en fer, ce n’est qu’une petite partie du fer contenu dans celui-ci qui est absorbé par l’organisme. Le fer contenu dans les sources animales est absorbé à 30-40%, alors que le fer contenu dans les produits végétaux ne l’est que de 5% en moyenne.

La vitamine C permet une meilleure absorption du fer et limite ainsi les pertes de cet oligoélément par l’organisme.

Se tourner vers les compléments alimentaires

Lorsque l’alimentation ne suffit pas, il est alors intéressant de se tourner vers des compléments. Ceux-ci permettent un apport en fer équilibré durant toute la grossesse.

En effet, de nombreux facteurs déterminent la bonne ou mauvaise absorption du fer par l’organisme. La prise de compléments aide ainsi à véhiculer un apport journalier qui saura subvenir aux besoins de votre corps.

Sans oublier que le rééquilibrage du fer par l’alimentation nécessite souvent un temps d’action plus long, alors que les compléments portent leurs fruits deux à trois fois plus rapidement.

A lire aussi :