Quand annoncer une grossesse et comment ?

GrossesseQuand annoncer une grossesse et comment ?

Mille questions se posent sur comment et quand annoncer la grossesse. En effet, entre les risques professionnels, le risque d’une fausse-couche, l’éloignement de la famille ainsi que la dissymétrie relationnelle qui peut exister entre les membres de la famille, il n’est pas toujours évident de trouver le bon moment.

Quand annoncer une grossesse : quel est le bon moment ?

Si traditionnellement il est conseillé d’attendre 12 semaines avant d’annoncer la grossesse pour écarter certains risques, cette attente ne convient pas forcément à la maman qui aimerait pouvoir se confier et être rassurée. En fait, si médicalement parlant le moment idéal conseillé pour annoncer la nouvelle est de trois semaines,  il appartient aux parents de choisir le moment de la révélation. Par exemple, si une femme enceinte est naturellement nerveuse et angoissée par la grossesse, elle préférera certainement se confier très vite et avoir l’appui de ses proches. En d’autres termes, nous dirions que le choix du calendrier de grossesse appartient à chacun et qu’il n’y a pas de règle universelle.

Quand annoncer une grossesse : quel est le bon moment ?

Pourquoi attendre 3 mois avant d’annoncer la grossesse ?

Il est conseillé d’attendre la fin du premier trimestre pour annoncer la grossesse, car c’est à cette période que les premiers examens seront réalisés (échographie). La première échographie permet de mettre en lumière certaines maladies comme la trisomie 21 pouvant influencer le choix des parents de garder le bébé. C’est aussi une période où l’embryon a déjà bien grandi et où il y a moins de risques de faire une fausse couche. Pour des questions pratiques et psychologiques, il est donc souvent conseillé d’attendre ces trois mois de façon à ne pas devoir gérer un deuil après la joie de la grossesse.

Néanmoins, même si un tel drame devait à arriver, l’entourage des parents verrait bien un changement d’attitude et finira bien un moment où parler de ce drame deviendra nécessaire. Pour ces raisons, nous vous conseillons d’en parler quand vous le sentez nécessaire même si c’est avant ces trois mois. La famille, les amis et l’entourage pourront être des alliés précieux pour vous soutenir et favoriser votre bien-être.

Comment faire cette annonce ?

Quel que soit le moment que vous choisissez pour annoncer la bonne nouvelle, faites-en un moment joyeux. Il existe plusieurs façons de faire une annonce originale et créative. Cela peut passer par une chasse aux trésors, la dispersion d’indices un peu partout ou une petite mise en scène complice pendant un repas de famille ou directement auprès de la personne à qui vous révélez la nouvelle. Récemment, on a vu émerger des box de naissance remplies d’objets souvenirs et permettant de révéler le sexe ou non (pour ceux et celles qui souhaiteraient garder la surprise ou qui ne le connaissent pas encore s’ils choisissent de faire l’annonce avant la première échographie). Si vous êtes un peu artiste dans l’âme, pourquoi ne pas faire une création inédite qui figera un peu cette période et l’annonce ? Les possibilités sont nombreuses, à vous de voir celle qui vous ressemble le plus.

Comment faire cette annonce ?

Quand déclarer la grossesse à l’employeur ?

Annoncer la grossesse à l’employeur est souvent un sujet délicat. Malheureusement, cet état n’est pas toujours très bien vu dans l’entreprise et d’autres facteurs générant la réticence à partager la nouvelle peuvent intervenir comme : la convoitise des collègues par rapport à votre poste, une ambiance déjà tendue, des projets en cours dont vous êtes à charge et qui devront être relayés à quelqu’un d’autre avec un risque que vous les perdiez.

Sachez qu’il n’y a aucune obligation légale à annoncer la grossesse à part pour justifier la prise de son congé maternité. Néanmoins, il est difficile de cacher son état à terme d’autant que les vomissements, le changement de comportement avec les hormones, l’interdiction de boire de l’alcool ou de fumer accompagnent la grossesse. Ce sont autant d’indices qui révèleront votre état à vos collègues, sans que vous disiez quoi que ce soit. Cacher la nouvelle peut également générer du stress et favoriser une fausse couche.

Pour ces raisons, nous vous conseillerons de ne pas trop tarder à en parler à votre hiérarchie de manière que d’une part, vous vous libériez l’esprit, et que d’autres parts vous puissiez organiser conjointement la relève. Néanmoins, la règle des trois mois peut s’appliquer ici de façon à écarter un certain nombre de risques.

A lire aussi :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here