Peut-on manger du bresaola enceinte ?

Grossesse et MamanPeut-on manger du bresaola enceinte ?

La nécessité d’un régime alimentaire sain et équilibré est plus importante pendant la grossesse. La santé de la future mère, le bon développement du bébé et les caractéristiques utérines sont en jeu. Certains aliments sont donc recommandés et d’autres, en revanche, sont à proscrire. Manger du bresaola est-il bon pour une femme enceinte ? Voici les informations importantes sur les vertus et les dangers de cette charcuterie.

Le bresaola enceinte, est-ce autorisé ?

La charcuterie pour la femme enceinte est normalement autorisée. Les besoins en protéines augmentent progressivement à chaque phase de la grossesse. Celles-ci sont présentes dans des produits d’origines animale et végétale. Les protéines de la viande renferment des acides aminés complets et participent davantage à la santé de la femme enceinte.

Les charcuteries crues comme le bresaola sont toutefois porteuses de parasites et de bactéries nocives pour la grossesse. Certaines études démontrent une réduction des risques de toxoplasmose avec un temps de maturation d’un an. Cependant, le parasite n’est pas complètement écarté. D’ailleurs, le bresaola est mis à maturer pendant un mois au moins.

Source : shutterstock.com

Quels risques à consommer du bresaola enceinte ?

Le bresaola fait partie des aliments interdits pour la femme enceinte. C’est un éventuel porteur du parasite de la toxoplasmose. Cette maladie est normalement sans gravité pour la mère mais peut avoir de terribles conséquences sur l’enfant. Les symptômes s’apparentent à ceux de la grippe pour la mère, mais l’infection nuit au développement du fœtus. Le toxoplasma gondii est en effet un micro-organisme susceptible d’engendrer des complications pendant la grossesse.

Celles qui sont immunisées contre la toxoplasmose peuvent théoriquement manger du bresaola enceinte. Il reste quand même les risques de la listériose et de la salmonellose. Ces infections s’attrapent notamment à travers la consommation de viande crue ou pas assez cuite. La listéria monocytogenes peut être à l’origine d’une affection néonatale ou d’une naissance prématurée. Pour écarter le risque de développer une maladie, il faut cuire la viande à une chaleur de 70°C. Le procédé de fabrication du bresaola n’inclut cependant pas une température élevée, mais seulement un temps de maturation. Il faudra donc se passer de cette spécialité italienne pendant les neufs mois.

Riche en sel, cet aliment est d’ailleurs à consommer avec prudence, même en dehors de la grossesse.

A lire aussi :