Peut-on manger de la pancetta enceinte ?

Grossesse et MamanPeut-on manger de la pancetta enceinte ?

Les besoins en protéines ont tendance à augmenter durant la grossesse. Cet apport supplémentaire est destiné à soutenir la formation des cellules fœtales. La consommation de charcuterie est toutefois déconseillée à cause des infections microbiologiques. La pancetta est-elle concernée par cette interdiction ? Voici l’essentiel à savoir pour celles qui apprécient ce type de bacon italien.

Je peux manger de la pancetta

La question de la charcuterie pour la femme enceinte est toujours problématique. Il est pourtant important d’avoir une alimentation variée pendant la période de grossesse. Manger de la pancetta permet de profiter de nombreuses vertus pour la future maman et le bébé. Une portion contient entre autres :

  • 1,5 gramme à 2 grammes de protéines selon le produit ;
  • 212 calories, soit environ 10,5 % de la dose journalière ;
  • 22,5 grammes de graisses, équivalant à 51 % de l’apport moyen recommandé par jour.

Les protéines sont particulièrement nécessaires à la santé des tissus et cellules. Elles sont donc indispensables pour garantir la croissance du fœtus. La protéine peut avoir une origine animale ou végétale. L’idéal est d’ailleurs de consommer les deux.

Sur un simple calcul, le quota journalier de matières grasses est obtenu avec deux portions de pancetta. Il faut donc en consommer avec modération pour éviter de trop grossir.

Source : shutterstock.com

Quels risques à consommer de la pancetta enceinte ?

Tout comme la viande crue, les charcuteries dérivées de ces produits sont également des aliments interdits pour la femme enceinte. La pancetta se consomme généralement crue et est donc interdite.

Le principal risque lié au fait de manger de la pancetta est notamment la toxoplasmose. Le parasite responsable de la maladie est présent dans les viandes pas assez cuites et les légumes n’ayant pas été lavés. Normalement asymptomatique, cette pathologie est dangereuse lors de la période de grossesse, surtout pour le fœtus. Un test sanguin durant le premier mois permet d’ailleurs de déterminer l’immunité de la future maman.

La toxoplasmose est plus fréquente, mais la listériose est aussi un risque qu’il faut éviter. Chaque année, cette maladie touche 300 patients en France. Elle se manifeste par des maux de tête, de la fièvre et parfois des troubles digestifs.

Nos conseils de préparation et de consommation

Manger de la pancetta représente un risque pour les femmes enceintes, tant qu’elle est consommée crue. Pour la rendre plus saine, il faudrait la faire cuire à une température supérieure à 70 °C. Une forte chaleur est indispensable pour éliminer les bactéries nocives et les parasites de la viande.

Le risque bactériologique est présent pour les viandes crues et pas assez cuites. Il faut donc s’assurer que la cuisson soit optimale et uniforme. En cas de doute, il est essentiel de demander les conseils du médecin. Il saura recommander en outre la quantité de viande adaptée et le mode de cuisson nécessaire.

A lire aussi :