Quelle eau choisir pour un bébé constipé ?

Petite enfanceBien nourrir bébéQuelle eau choisir pour un bébé constipé ?

La fréquence des selles de votre bébé a diminué ? Il souffre peut-être de constipation. En cas de doute, n’hésitez pas à vous rendre chez le pédiatre. Ce dernier déterminera s’il s’agit d’une constipation fonctionnelle, c’est-à-dire qui n’est liée à aucune pathologie. Dans ce cas, l’eau est indiquée pour soulager votre enfant.

À quel âge bébé peut-il boire de l’eau ?

Un bébé doit bénéficier d’un apport en eau dès sa naissance. Cela dit, jusqu’à 4 ou 6 mois, ses besoins en la matière sont en grande partie couverts par le lait maternel ou infantile. Les spécialistes affirment qu’un nourrisson, qu’il soit nourri au sein ou au biberon, ne requiert pas d’apport hydrique supplémentaire à moins qu’il souffre de diarrhée ou en période de canicule.

Un bébé peut commencer à boire de l’eau pure entre 4 et 6 mois, soit lorsque la diversification alimentaire débute. La quantité de lait qu’il boit est en effet susceptible de diminuer à partir de ce moment-là. Son hydratation doit alors être complétée.

Bébé ne fait pas caca : quand parler de constipation du nourrisson ?

Il est tout à fait possible qu’un nourrisson n’émette des selles que tous les 2 ou 3 jours sans pour autant ressentir de la gêne. C’est particulièrement le cas des bébés allaités. En effet, ceux-ci ont généralement des selles très espacées (1 à 2 fois par semaine). Comment reconnaître une constipation dans ce cas ?

Chez un nourrisson, ce trouble intestinal se manifeste de manière bien précise. En plus d’être rares, les selles sont :

  • Sèches ;
  • Dures ;
  • Volumineuses ;
  • Difficiles à émettre.

Elles peuvent aussi s’accompagner de petits saignements liés à des fissures anales. En outre, l’enfant est susceptible de ressentir des douleurs abdominales qui s’apaisent lorsqu’il est mis sur le ventre ou émet des gaz.

La constipation du nourrisson est la plupart du temps bénigne. Toutefois, vous devez rapidement vous rendre chez un médecin si elle s’accompagne de vomissements, car votre enfant pourrait souffrir d’occlusion intestinale. La constipation doit aussi vous inciter à consulter un professionnel de santé si votre bébé perd du poids, a d’importants ballonnements ou se tord de douleur lorsque vous palpez son ventre.

Opter pour une eau faible en minéraux

Qu’elle soit destinée à préparer ses biberons ou à être bue directement, l’eau de bébé doit :

  • Contenir moins de 15 mg de nitrates par litre. En effet, ces substances peuvent se transformer en nitrites qui, en se fixant sur l’hémoglobine, rendent les globules rouges incapables de transporter l’oxygène vers les organes. Les nitrites sont particulièrement problématiques pour un nourrisson, car leur formation ne peut pas être limitée par son tube digestif qui est immature jusqu’à 6 mois ;
  • Être peu minéralisée. Concrètement, il faut que l’eau de bébé affiche une teneur en résidus secs inférieure à 500 mg par litre pour éviter de fatiguer ses reins qui sont également encore immatures.
Source : Shutterstock – Par Oksana Kuzmina

L’eau de bébé ne doit pas lui apporter une trop grande quantité de fluor, de sodium et de sulfates. Il convient par ailleurs de privilégier une eau sans calcium et sans magnésium. Ses besoins en la matière sont en effet normalement couverts par son alimentation. Les eaux minérales en bouteille constituent un excellent choix, car elles se caractérisent par une composition constante.

Il est aussi possible d’opter pour une eau de source. Encore faut-il que celle-ci comporte une étiquette indiquant qu’elle est adaptée à la préparation d’aliments pour nourrissons ou à l’hydratation des bébés.

L’eau du robinet peut parfois convenir. Pour en avoir la certitude, il est nécessaire de vérifier sa composition auprès de la mairie de votre commune ou de l’agence régionale de santé (ARS) dont vous dépendez. Si vous envisagez de donner de l’eau du robinet à votre bébé, pensez à toujours la laisser couler quelques secondes avant de la recueillir. D’autre part, utilisez exclusivement de l’eau froide, car l’eau chaude affiche une importante teneur en sels minéraux. Enfin, veillez à nettoyer régulièrement votre robinet.

À quelle fréquence donner à boire au bébé ?

À partir de 6 mois, proposez de l’eau à votre bébé à plusieurs reprises (2 à 3 fois) dans la journée. S’agissant de la quantité, elle dépend du poids de votre enfant. Comptez environ 100 ml d’eau par kilogramme. Par exemple, un bébé de 6 kg devra boire 600 ml d’eau par jour. Il est déconseillé de donner trop d’eau à un nourrisson, car cela risque d’affecter son appétit et donc de nuire à sa prise de poids.

A lire aussi :