Comment remédier aux troubles du sommeil chez votre bébé ?

Santé de bébéLe sommeil de bébéComment remédier aux troubles du sommeil chez votre bébé ?

Il est primordial pour bébé de bien dormir, car le sommeil conditionne son développement cérébral comme physique. Les parents doivent de ce fait apprendre à identifier les troubles du sommeil chez leur enfant et adopter certaines mesures afin de favoriser son endormissement.

Quand peut-on parler de trouble du sommeil chez bébé ?

Au cours des 3 premiers mois de votre bébé, son rythme de sommeil n’est pas régulier. Il se réveille ainsi plusieurs fois la nuit. Ce phénomène ne doit cependant pas vous inquiéter, car il est tout à fait normal. S’il dort en moyenne 17 à 20h par jour, un nouveau-né a en revanche un cycle de sommeil très court (environ 50 minutes). Parfois, 3 cycles peuvent se succéder, ce qui permet à votre enfant de dormir jusqu’à 4 heures d’affilée. Au bout de celles-ci, il se réveille, essentiellement car il a faim.

À partir de 3 mois, le sommeil de votre enfant commence à se réguler. Toutefois, un nourrisson ne fait véritablement des nuits complètes que vers 7 ou 8 mois. Au-delà de cet âge, vous pouvez suspecter des troubles du sommeil lorsque votre bébé a du mal à s’endormir ou se réveille plus de 2 fois la nuit. Ces problèmes doivent se manifester de façon répétée (plus de 4 nuits sur 7) et durer depuis 3 mois minimum.

Les troubles du sommeil chez un bébé peuvent prendre la forme d’insomnies très précoces. Il en existe 3 grands types :

  • La grande insomnie tapageuse. Elle se manifeste par des cris et des pleurs ;
  • L’insomnie avec activités motrices intenses. Elle se traduit généralement par une auto-agressivité (bébé se frappe, se griffe, crie, etc.) ;
  • La grande insomnie silencieuse. Votre bébé reste les yeux grands ouverts une bonne partie de la nuit. 

Le conditionnement anormal à l’endormissement est une autre forme de trouble du sommeil fréquent chez un enfant. Concrètement, votre bébé ne peut s’endormir que lorsqu’il est allaité/nourri au sein ou bercé. Il se réveille aussi généralement à partir de minuit et est incapable de se rendormir seul.

Remédier à une dette de sommeil chez bébé

De 4 mois à 5 ans, un enfant dort entre 10h30 et 12h par jour. On parle de dette lorsque le nombre d’heures de sommeil de votre nourrisson est inférieur à cette moyenne. Cette situation se manifeste notamment par le raccourcissement des siestes de votre bébé, des difficultés d’endormissement, des pleurs au coucher et au réveil, des réveils nocturnes fréquents et une heure de lever précoce (entre 5 et 6h du matin).

Source : Shutterstock – Par Andrii Orlov

Si vous constatez ces signes, prenez rapidement des mesures pour éviter que le manque de sommeil de votre bébé devienne trop important. Vous pouvez notamment avancer l’heure de son coucher d’une trentaine de minutes. Il est aussi conseillé d’avancer l’heure des siestes. En outre, restez à l’affût des signes de fatigue et couchez votre enfant dès qu’il se présentent.

Gérer les réveils nocturnes de l’enfant

Qu’ils surviennent dans le cadre d’une régression du sommeil (perturbations temporaires qui surviennent alors que bébé faisait déjà ses nuits) ou de troubles du sommeil, les réveils nocturnes d’un enfant doivent être gérés de manière optimale. Évitez de vous précipiter dans sa chambre dès qu’il se réveille. Votre bébé peut en effet prendre peur, car il se croira en détresse. Dès lors, il risque d’associer la nuit au danger.

Écoutez plutôt ce qui se passe dans sa chambre. Si votre enfant pleure et ne s’est pas toujours calmé au bout d’un certain temps, rendez-vous tranquillement auprès de lui. Caressez-le ou parlez-lui doucement pour l’apaiser et l’aider à se rendormir.

Les solutions pour endormir efficacement bébé

Vous pouvez adopter certaines habitudes pour favoriser l’endormissement de votre bébé. Tout d’abord, pensez à établir un rituel du coucher dès le sixième mois de votre enfant. Devant commencer à une heure fixe, celui-ci peut entre autres inclure le bain, la mise en pyjama, une comptine, une histoire et un massage.

Avant le coucher, privilégiez les jeux calmes. Il est aussi recommandé d’apprendre à votre bébé à jouer tout seul. De cette manière, votre absence ne l’inquiétera pas la nuit. Par ailleurs, veillez à instaurer une ambiance propice au repos dans sa chambre. La lumière ne doit surtout pas être vive. Quant à la température de la pièce, elle doit idéalement s’établir entre 18 et 20 °C. Pour tenir votre enfant au chaud la nuit, misez sur les turbulettes et les surpyjamas. Ces accessoires lui permettront de bouger librement.

En outre, veillez à mettre votre bébé au lit dès les premiers signes de fatigue. Si vous attendez qu’il s’endorme avant de le faire, il risque de se réveiller au moment où vous le coucherez.

A lire aussi :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here