Comment devenir baby-sitter pour des enfants ?

Petite enfanceComment devenir baby-sitter pour des enfants ?

De nombreux parents font appel aux services d’un(e) baby-sitter à domicile lorsqu’ils ont besoin d’une garde ponctuelle ou périscolaire pour leurs enfants. Faire du babysitting est donc un bon moyen pour gagner un peu d’argent ou disposer d’un complément de revenu. Avant de vous lancer, pensez néanmoins à vérifier que vous pouvez effectivement exercer ce métier.

Comment débuter pour faire du babysitting entre particuliers ?

Pour devenir baby-sitter à domicile, il faut commencer par trouver des enfants à garder. Pour ce faire, vous disposez de plusieurs solutions. Vous pouvez notamment vous tourner vers Internet. Il existe de nombreuses plateformes spécialisées dans la diffusion d’offres d’emploi pour baby-sitter. N’hésitez pas à vous y inscrire. Selon le site, il se peut que vous puissiez aussi poster une annonce pour proposer vos services.

Le bouche-à-oreille est un autre moyen pour obtenir une mission de babysitting. Faites savoir à un maximum de personnes de votre entourage que vous voulez devenir baby-sitter. Celles-ci sont susceptibles de vous recommander auprès de parents qui recherchent une garde d’enfant.

Pensez également à la distribution de petites annonces papier. Cette technique est très efficace. En collant vos annonces chez des commerçants, à proximité d’écoles ou de crèches et dans les parcs ainsi qu’en en laissant dans les boîtes aux lettres des maisons qui se trouvent dans votre quartier, vous pouvez toucher une large audience.

Tout comme les parents qui souhaitent trouver une nounou, ceux qui prévoient de recourir à vos services de baby-sitter organiseront certainement un entretien d’embauche. Veillez à bien vous préparer avant de vous y rendre afin de mettre toutes les chances de votre côté. Anticipez les questions qui pourront vous être posées pour ne pas être pris au dépourvu le moment venu. Celles-ci concernent le plus souvent :

  • Votre expérience en matière de babysitting ;
  • La manière dont vous réagirez en cas d’imprévu ;
  • La façon dont vous comptez gérer les caprices ou les colères des enfants que vous garderez ;
  • Les activités que vous envisagez de leur proposer ;
  • La flexibilité de vos horaires.

Évitez d’arriver en retard à un entretien ou de vous présenter avec une apparence négligée. Les parents se montrent généralement très regardants sur ces aspects.

À partir de quel âge minimum peut-on devenir baby-sitter ?

En France, il faut avoir au minimum 16 ans pour devenir baby-sitter. Un jeune moins âgé aura besoin d’une autorisation écrite de ses parents pour pouvoir garder des enfants. Il lui faudra également obtenir l’autorisation de l’inspection du travail. D’autre part, il ne pourra faire du babysitting que durant les vacances scolaires.

Au cours de ces dernières, son temps de travail ne pourra jamais être supérieur à 7 heures par jour ni à 35 heures par semaine. Par ailleurs, le ou la baby-sitter devra bénéficier d’un temps de repos quotidien d’au moins 14 heures consécutives entre 2 journées de travail. Quant au repos hebdomadaire, il devra être d’au moins 2 jours consécutifs (dimanche compris).

Il est important de noter que l’âge minimum pour faire du babysitting ne peut en aucun cas descendre en dessous de 14 ans. Pour être légale, l’activité doit également impliquer la signature d’un contrat de travail. Ce dernier permet au/à la baby-sitter de bénéficier du statut de salarié(e) et de la couverture sociale y afférente.

Peut-on devenir baby-sitter sans diplôme ?

La réponse à cette question dépend de l’âge pour faire garder bébé déterminé par vos clients. Vous pouvez devenir baby-sitter sans diplôme si vous devez vous occuper d’enfants de plus de 3 ans. Dans le cas contraire, il est nécessaire de suivre une formation dans le domaine de la petite enfance. La garde d’enfants en bas âge requiert en effet des compétences spécifiques. En fonction de la formation choisie, vous pourrez décrocher entre autres :

  • Un CAP AEPE (accompagnant éducatif petite enfance) ;
  • Un diplôme d’auxiliaire de puériculture ;
  • Un DEEJE (diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants).

Sachez que votre candidature aura également plus de chances d’être retenue si vous :

  • Êtes titulaire d’un BAFA (brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur) ;
  • Avez bénéficié d’une formation aux premiers secours ;
  • Avez déjà réalisé un stage dans une crèche ou toute autre structure d’accueil de jeunes enfants.
Source : Shutterstock – Par fizkes

Quelles sont les qualités requises pour devenir baby-sitter ?

Vous devez posséder certaines qualités pour devenir baby-sitter à domicile. La patience est l’une d’entre elles. Un(e) bon(ne) baby-sitter est en effet capable de comprendre les besoins d’un enfant et de respecter son rythme. Il/elle évite de le brusquer et sait garder son calme lorsqu’il se montre capricieux ou colérique.

Le sens de l’organisation est une autre qualité indispensable pour devenir baby-sitter. Vous devez en effet être à même de respecter le planning quotidien mis en place par vos employeurs. Par ailleurs, la créativité constitue un grand atout. Les parents apprécient le fait que leur baby-sitter soit capable de proposer à leurs enfants des activités d’éveil adaptées à leur âge et à leurs capacités.

La réactivité figure aussi parmi les qualités qu’un(e) baby-sitter doit avoir. Concrètement, vous devez être en mesure de gérer rapidement des imprévus. En outre, il faut absolument que vous appréciiez la compagnie des enfants. C’est logique étant donné que vous aurez pour mission d’en garder.

A lire aussi :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here